12/01/2019

Rosella Postorino, la goûteuse d'Hitler



Alors que le dernier roman de Houellebeck fait un tabac dans les librairies de France et de Navarre et dont certains en ont fait une bonne critique, j'aimerais attirer votre attention, sur un autre ouvrage qui  à incité ma curiosité. 

Il s'agit de la Goûteuse d'Hitler- Rosella Postorino aux éditions Albin Michel. C'est un roman autobiographique qui raconte la vie de cette femme auprès d'Hitler où son rôle consistait à goûter les plats avant qu'ils ne soient servis au Führer.

Voici un extrait de la préface qui vous donnera une certaine idée du livre et peut-être vous le procurer ?
"1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa.
Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire.
Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.
Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l’histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l’ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain."

09/01/2019

Achille et les huitres

Allez !    La nouvelle année apporte ses premiers cadeaux.

Suite à la reprise du sport, après les fêtes, histoire de se remettre en forme; eh bien je me suis fait une tendinite du talon d'Achille. Cette blessure m'empêche de faire beaucoup de chose, la première étant de marcher correctement.

Lundi, je suis allé chez mon ostéo à qui je donne beaucoup d'argent. IL doit être content lorsqu'il me voit arriver. En attendant j'ai droit au repos qui me permet de vous écrire, ce matin.

Sans lien, avec le sujet précédent, je crois que je ne mangerai plus d'huitres. Hier midi, j'en avais acheté six et je dois dire que ça m'a écœuré. C'est la première fois que j'ai cette réaction. Peut-être en ai-je mangé un peu trop pendant les fêtes.

Pour digérer, je crois que je vais faire une petite marche digestive en début d'après-midi. J'irais doucement pour ménager le sieur Achille.

08/01/2019

Apprendre à aimer

Apprendre à aimer 
                  est un art difficile
                            que bien peu d'hommes
                                           arrivent à maitriser.

04/01/2019

Ripailles et lendemains de fêtes


Il y a bientôt quinze jours, nous fêtions Noël (réveillon et déjeuner du jour), puis il y a quelques jours c'était le réveillon et le déjeuner du jour de l'an.

Dimanche prochain, on célèbre l’Épiphanie, le moment où les rois-mages rencontrèrent l'Enfant-Jésus, mais c'est aussi, le jour où l'on va partager en famille ou entre amis, la galette des rois.

La véritable, c'est celle à la frangipane, mais il y en a à la pomme ou à la brioche.

Tout ça pour dire, que notre foie va en voir encore de toutes les couleurs, sans compter qu'avec toutes ces fêtes, on a l"impression de ne jamais arrêter de manger et de boire.

Résolution de l'année et si ma santé le permet, je me remets au sport. Un peu de gym, dans un club que je connais déjà. De toute façon, ça ne me fera pas de mal, car la carcasse vieillit et il faut bien éliminer ce cholestérol et ses triglycérides qui me collent à la peau.

San compter que le 2 février, ce sera la Chandeleur où l'on fera sauter les crêpes. Mais nous n'en sommes pas encore là.

D'ici là pour les moins réfractaires à l'activité physique, on peu faire un peu de marche en forêt ou au bord de la mer et pour les plus sportifs, un peu de jogging, de tennis ou de fitness.

Allez on y va ?!

02/01/2019

#17#

Les hommes ont inventé la conversation pour éviter de se sentir seuls.
*

Jupiter a voulu jouer à la courte paille. Il a perdu !

                                                                                *

L'égo n'est-il juste qu'un peu de vide ?