samedi 27 mai 2017

Il parait que ça va pas durer

Il fait beau. le soleil est au rendez-vous. L'été est presque en avance.
Comme les lézards, on a envie de rien. Peut-être trouver un peu d'ombre et faire une bonne sieste en attendant un peu de fraîcheur pour une promenade à travers bois.

Les pièces d'eau sont prises d'assaut: mer, rivières, lacs, étangs. Tout est bon pour en trouver.
Comme tiraillé par un sentiment de culpabilité, on a une petite pensée pour ceux qui travaillent et ne peuvent pas profiter de ce temps quasi estival.

Dans les villes, les terrasses sont noirs de monde. Les boissons  fraîches sont plébiscitées.
Comme le ciel revêtu de bleu, les filles de sortie, sourient au soleil et accessoirement aux hommes qui n'en demandent pas moins.

Certains, allergiques à cette montée du thermomètre, essaient de trouver un peu de fraîcheur dans les cinémas, les musées ou les églises. Ces endroits semblent étonnés de voir autant de monde, moins intéressés par la culture ou la religion, que de vouloir se prémunir des rayons de l'astre du jour.

"Ça va pas durer", disent les plus chagrins. " Il fait bien trop chaud pour la saison".

D'autres, leur répondent: "il faut prendre le temps comme il vient...C'est toujours ça de pris...".

Oui, il faut en profiter car la dame de la  météo, annonce des orages pour les jours à venir. C'est comme ça !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Des mots doux, d'autres amers. Pourquoi pas. L'essentiel est de demeurer dans la bienséance qui sied aux gens bien élevés. Merci !

imprimer