03/07/2017

C'est la barbe

Je porte la barbe depuis des années et hier soir par inadvertance, j'ai commis une bévue en la taillant.

 Alors, j'ai commencé par prendre ma tondeuse et j'ai taillé dans le vif. Mais avant de prendre cette décision, j'ai beaucoup réfléchi avant d'effectuer ce geste. Lorsque j'ai commencé à tondre, une foule d'idées contradictoires, se bousculaient dans mon esprit. Comment en suis-je arrivé là ?  Juste pour une erreur, partir de zéro.

Puis, j'ai décider d'y aller. Les poils tombaient et je me découvrais un nouveau visage. J'avais l'impression de rajeunir de quelques années et de découvrir un autre personnage.

N'ayant pas le courage d'aller jusqu'au bout, j'ai laissé quelques poils sous mon nez, appelés moustache. Je me suis dit:" on verra bien ".

J'ai la chance ou la malchance d'avoir une moustache très fournie. Lorsque je me suis vu dans la glace de ma salle de bain, j'avais l'impression de voir l'un des membres des "Marx Brothers" "Grucho Marx".

 Comme je ne me résignais pas à ressembler au célèbre comique, je me suis tourné vers une moustache plus fine. Mon désir est d'avoir une moustache à l'américaine ou en chevron. Eh oui, je commence à devenir un spécialiste en ce domaine.

Pour vous donner une idée de ce que c'est et la différence entre les deux formes, voici deux images:

(Moustache à chevron)


Pour la moustache à l'américaine, celui qui l'a popularisée, c'est Brad Pitt, dans le film Inglorius bastard.



Voilà pour le moment, je n'ai pas encore choisi. La nuit ou plutôt les jours portent et porteront conseil.

Puis, je me dis que si ça ne me va pas, je laisserai de nouveau pousser ma barbe. C'est l'avantage d'avoir un système pileux, relativement développé.

En relisant ce billet, je me dis que j'aurais pu éviter de l'écrire et de vous le proposer à la lecture, mais je me suis ravisé en pensant que peut-être il pourrait en  intéresser certains ?

A vous de voir, finalement !

4 commentaires:

  1. Connais-tu le livre d'Emmanuel Carrère La Moustache ?
    Ton billet m'y a tout de suite fait penser.
    Il y a un film aussi, tiré du livre...Je te laisse découvrir...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne connais ni le livre ni le film que je vais aller découvrir de ce pas.
      Bonne journée Célestine.

      Supprimer
  2. Moustache ou pas moustache ? quel horrible dilemme ...
    Et, encore pire : pour les moustachus, quand ils viennent de se coucher, cette question existentielle : "sur ou sous la couette, la moustache ... ?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous souhaite tout d'abord la bienvenue.
      Comme vous le dite si bien: "Quel horrible dilemme".
      C'est pourquoi j'ai libellé mon billet: "histoire sans importance". Il faut le prendre pour ce qu'il est.

      Supprimer

Des mots doux, d'autres amers. Pourquoi pas. L'essentiel est de demeurer dans la bienséance qui sied aux gens bien élevés. Merci !