30/09/2017

#01#

[Je me lance dans une toute nouvelle aventure pour moi, celle des brèves (qui pourraient être de comptoir), de micro-nouvelles, d'aphorismes...J'avoue de pas trop savoir comment appeler ce que vous allez lire sur cette page. L'idée m'en est venue lorsque j'ai lu " L'autofictif à l'assaut des cartels" d'Eric Chevillard. Je vous conseille vivement de vous le procurer, mais aussi d'aller sur son blog, qui se trouve dans mes liens.

N'espérez pas y trouver la même aisance littéraire que chez notre ami, mais j'ai trouvé qu' écrire dans un style qui n'est pas le mien est un nouveau défi. Je vous demande donc beaucoup d'indulgence.]

****************************************


Une femme enlacée dans un drap. Sensuel et érotique ? Non, juste un corps sans vie !

*

Un banc, une femme sans âge, attend que le temps s'arrête. Elle rêve !

*

Sur le sable, des traces de pas. Signes d'une présence. Éphémère s'il en est.

*

J'aime Psychose. C'est pas pour autant que je sois fou. Si ?

*

"Dring, dring, c'est l'plombier "! Non, merci, je ne suis pas celle que vous croyez !

*

Il paraît qu'il va faire beau ? C'est vous qui le dites !

*

L'araignée s'est prise, distraite, dans sa toile. A côté un verre de gin. Ceci explique peut-être cela ?

2 commentaires:

  1. Lecture rapide, normal pour des brèves !!!

    lecture entre les lignes, juste une perte de temps :-)))

    Le temps ne fait que passer pourquoi ne s'arrête-t-il jamais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous êtes essayé à ce style littéraire et c'est réussi.
      Merci pour ce partage.

      Supprimer

Des mots doux, d'autres amers. Pourquoi pas. L'essentiel est de demeurer dans la bienséance qui sied aux gens bien élevés. Merci !