06/10/2017

A table, c'est prêt !



Cuisiner
un vrai casse-tête, parfois
juste un sandwich

**

Rien dans le placard
 un paquet de nouilles, égaré
ça fera l'affaire

**

En toutes saisons
des légumes
cuisinés à tous les repas

13 commentaires:

  1. Autour de la table
    pour son civet de lapin -
    convivialité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce haïku qui donne envie de s'inviter chez vous. J'aime le lapin, cuisiné comme cela.

      Supprimer
  2. ... c'est prêt, alors j'arrive Jean-François ... bravo ! J'♥ ! Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Colette. Je suis un piètre cuisinier alors vous seriez très déçue par ma cuisine.
      Bon samedi à vous !

      Supprimer
  3. Vous vous foulez pas beaucoup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord bienvenue ici. Merci pour votre commentaire. On fait ce que l'on peut. D'autre part si je puis me permettre vous aussi puisque vous avez négligemment oublié le "ne" entre les deux "vous".
      Bon week-end à vous!

      Supprimer
    2. Vous avez raison. Je les trouve mauvais moi aussi. Voilà ce qui arrive quand on veut participer à un défi lorsque le temps nous manque. Mal m'en a pris.
      Toutes mes excuses .

      Supprimer
    3. A l'attention de dame Poulette. Pour me faire pardonner, peut-être acceptera-t'elle celui-ci:

      La famille réunie
      un déjeuner à la campagne
      rires des enfants

      Supprimer
  4. Dans la cocotte
    une "Poulette" au menu
    dessert œufs au lait
    (je conçois que c'est nul...je ne suis pas encore bien réveillée !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Josette. J'avoue que ce tercet m'a bien fait rire.
      Bon samedi à vous !

      Supprimer
  5. Tuer le poulet
    Pour effrayer le singe
    Lame sanglante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, cher ami ! Revenez quand vous voulez pour en écrire d'autres.

      Supprimer
    2. Sale automne, à midi tout est gris :

      Le dard blanc de Râ
      Va percer la ouate crasse
      d'un ciel noir et gris

      Supprimer

Des mots doux, d'autres amers. Pourquoi pas. L'essentiel est de demeurer dans la bienséance qui sied aux gens bien élevés. Merci !