14/10/2017

La gourmandise

Ah la gourmandise ! N'est-ce pas l'un des sept péchés capitaux ? Et pourtant si délicieux.

Je passe devant une pâtisserie et là mes yeux, s'attardent sur mille gâteaux tous plus appétissants les uns que les autres. Il y a là, un mille-feuilles, qui semble me dire: "prends-moi". A droite, se trouve un groupe de tartes aux fraises. Il y a aussi quelques saint honoré, majestueux et tant d'autres sucreries. Je ne sais plus où donner de la tête.

Vais-je résister, d'autant que je n'ose plus monter sur la balance ? Eh oui, cette dernière me ramène à la dure réalité, que tout plaisir, se paie un jour ou l'autre. Elle sait très bien me rendre coupable. De quoi au juste ? D'avoir succomber à la tentation ? Et après tout, pourquoi pas, car comme le disait, Oscar Wilde: "Le seul moyen de résister à la tentation, c'est d'y succomber!" Alors, j'entre dans cette pâtisserie et là mes yeux se portent sur un gâteau au mascarpone, entouré de crème chantilly.

- Un mascarpone, s'il vous plait ! 
La vendeuse s’exécute.
- Cela vous fera 3€50.
Je paie et je sors très vite du magasin, comme si, j'avais commis quelque crime. Je n'attends pas d'être arrivé chez moi. Je commence à le déguster sur place.   Quel délice !  

Je passe devant une librairie et je me dis, que j'aurais peut-être dû y entrer et acheter un livre à la place du gâteau. Ça sera pour une prochaine fois, d'autant que je suis gourmand de lecture, aussi. J'ai le temps, la foire du livre ne se termine que demain. C'est aussi pour moi, une façon de me déculpabiliser d'avoir acheté puis mangé ce mascarpone.

Oui, demain, j’achèterai un livre...peut-être de cuisine ?

[Participation au défi, lancé par notre amie ABC]

11 commentaires:

  1. la gourmandise ne fait plus partie des péchés car on peut être gourmand de tant de choses...
    des livres bien sûr mais aussi de musique, de peinture, de voyage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est une question de mesure ma chère Josette.

      Supprimer
  2. C'est mignon de craquer pour une tarte aux fraises, je trouve.
    Le mascarpone est un gâteau ? Je croyais un fromage, plutôt ...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez tout à fait raison. Le mascarpone est un fromage, mais on peut en faire une mousse qui sert éventuellement à garnir des gâteaux. C'est en tout cas ce qu fait ma pâtissière.
      Un exemple:
      http://www.750g.com/mousse-de-mascarpone-maison-r97835.htm

      Supprimer
    2. PS: A l'attention de Célestine. Ma pâtissière l'appelle: tartelette au mascarpone.

      Supprimer
  3. Alors ce mascarpone ne serait-il pas une pâtisserie au fromage ?
    Je serais curieux de connaitre la réponse, ici et maintenant...
    Moi je sais résister depuis que j'ai goûté la pâtisserie japonaise qui n'a rien à envier à la française...
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle est composée de mousse de mascarpone, comme utilisée ci-dessus.

      Supprimer
  4. Oh ! Jean-François, comme c'est bien tourné, ce texte sur la gourmandise ! J'adore la finale : Oui, demain, j’achèterai un livre...peut-être de cuisine ...
    Bonne soirée de ce dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colette. je ne sais si c'est bien tourné, en tout cas, ça été écrit avec le cœur.
      Bon début de semaine à vous !

      Supprimer
  5. Merci pour cette savoureuse participation que je ne découvre que ce soir... je vais rajouter le lien sur mon blog, (mieux vaut tard que jamais). En cas de participation les participants me préviennent, normalement, au plus tard la veille, pour que je l'indique à la suite de mon propre texte..
    Pour ma part entre une pâtisserie et un livre sans l'ombre d'une hésitation je choisis le livre, j'en dévore tant !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma défense, je ne comptais pas participer au défi, puis je me suis ravisé et l'ai fait au dernier moment.
      J'aurais du mal à choisir entre une pâtisserie et un livre, tant j'aime les deux.

      Supprimer

Des mots doux, d'autres amers. Pourquoi pas. L'essentiel est de demeurer dans la bienséance qui sied aux gens bien élevés. Merci !